Protéger les plantes du froid et du gel

Certaines plantes supportent mal le froid et le gel de l’hiver. Au lieu de se développer, tous les végétaux entrent dans une période de repos végétatif. Pour les retrouver dans les meilleures conditions au printemps, vous devez les protéger de la chute de température, du vent et de l’excès d’humidité de cette période.

Voici les bons gestes à adopter pour réussir à hiverner les plantes exotiques souvent fragiles.

À partir de quel moment faut-il protéger les plantes ?

La période propice pour protéger les plantes c’est d’attendre les premières gelées. Ainsi, les plantes pourront se préparer à la température dégressive qui atteint parfois les négatives et entrent en dormance.

Vous devez alors attendre que les températures soient comprises entre 0 °C et -10 °C pour que la lignification s’effectue. Une fois que les cellules végétales se transforment en bois, les insectes nuisibles n’envahiront plus les arbres, arbustes et rosiers de votre jardin.

Mettez donc en place les protections un peu plus tard, vers la mi-novembre et retirez-les dès que vous constatez que la température remonte un peu. Pour donner un coup de pouce aux plantes, mettez une dose d’engrais à la fin de l’été. Ce nutriment tiendra jusqu’au mois de Février. Pour en savoir un peu plus sur l’engrais à utiliser, rendez-vous sur blog-jardin.org.

Les différentes méthodes de protection des plantes

Le paillage

C’est l’une des techniques courantes pour protéger les plantes fragiles du froid. Il consiste à appliquer une couche de matière protectrice pour atténuer les effets néfastes du climat. Ce procédé assure aussi le maintien de la chaleur au niveau du sol.

En effet, le paillage est recommandé pour protéger les racines des arbustes et des arbres. Vous constaterez que les racines protégées donneront de nouvelles pousses au printemps.

Généralement, il faut utiliser de la paille, mais d’autres matériaux naturels ou synthétiques peuvent aussi remplacer le fourrage, à savoir : le carton, le foin, les copeaux de bois sont des matières organiques qui feront l’affaire.

Pour que le paillage soit un succès, réalisez celui-ci au début de la saison de la culture. N’hésitez pas à renouveler l’opération en cas de besoin. Pour éviter les risques de pourrissement, aérez la plante régulièrement.

Les feuilles plastiques

À défaut de paille, vous pouvez utiliser les feuilles plastiques de couleur blanche. Ils conviennent parfaitement aux plantes fragiles. Une fois emmitouflées sous cette couverture, les plantes vivaces pourront refleurir à l’arrivée du printemps.

Si vous voulez un jardin plus écologique, privilégiez les feuilles mortes séchées. La couche doit avoir au moins 5 cm d’épaisseur. Posez un poids par-dessus pour éviter que tout s’envole au moindre coup de vent.

Le voile d’hivernage non tissé

Cette technique convient aux arbres et aux arbustes puisqu’elle doit être disposée sur les branchages. Le voile d’hivernage protège les végétaux des coups de gel. En général, cette couverture se décline en trois formats : un zip en forme de tente qui recouvre la plante dans son intégralité, une housse semblable à une chaussette ou encore un grand drap à découper à la taille de la plante.

Misez sur une matière en coton à double épaisseur en faisant attention au grammage. L’idéal serait de choisir un tissu entre 20 à 30 g/m². Maintenez-le avec des pierres, des rondins ou des épingles à linge.

Ainsi, il restera en place un peu plus longtemps. Si vous ne disposez pas de voile d’hivernage, utilisez un plastique perforé ou à bulles. Ces équipements pourront remplacer cette couverture de protection contre les gelées de l’hiver.

Les serres

Optez pour un modèle en verre pour garder les plantes bien à l’abri du froid. Actuellement, les serres en verres se déclinent en petits formats. Vous n’aurez aucune difficulté à en trouver dans les magasins spécialisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.