Le jardinage pour gérer son stress

Des études ont révélé les effets positifs de la nature sur le stress. La pratique d’une activité manuelle permet également de gérer ce trouble. Dans ce cas, le jardinage peut être bon moyen de surmonter ce sentiment d’être dépassé par la réalité. C’est même une véritable thérapie.

Combattre le stress grâce à la jardinothérapie

Diverses études ont mis en évidence les bienfaits du jardinage sur l’Homme. Il permet notamment de déstresser. Une bactérie du nom de Mycobacterium vaccae serait à l’origine de cette vertu relaxante. Naturellement présent dans la terre, ce micro-organisme est le précurseur de la sécrétion de sérotonine. Produite par le cerveau sous divers stimuli dont bactériologique, cette substance biologique donne une sensation de bien-être. La jardinothérapie constitue ainsi un moyen de décompresser. L’activité aide à s’extirper un moment de ses tracas. Elle rompt avec le rythme métro-boulot-dodo. Les professionnels de la santé détiennent des preuves que des gestes simples tels que le labourage de la terre permettent de se sentir mieux. Les fleurs procurent une plus grande estime de soi et du goût à la vie.

Une méthode qui s’adresse à toute personne stressée

Les spécialistes estiment que la jardinothérapie est une méthode universelle. Elle s’adapte à tout le monde. Toute personne stressée de 7 à 77 ans ou légèrement plus peut l’adopter. Les experts en la matière recommandent de la pratiquer à deux ou à plusieurs. Si la famille subit les effets négatifs du stress, en plus des conseils sur cette page, pourquoi ne pas faire du jardinage en famille pour faire baisser la pression. Le jardinage en solo peut aussi procurer un sentiment de bien-être. Cependant, il est nettement plus intéressant de s’apercevoir que les fleurs cultivées en équipe s’épanouissent. L’activité convient particulièrement à ceux dont le métier n’a aucun rapport avec la terre. Les bureaucrates, les dirigeants, le personnel médical, etc., tout individu en quête d’une évasion peut tester la méthode. Il est inutile de disposer d’un grand potager. La jardinothérapie se pratique en milieu urbain grâce aux plantes en pot. Elle permet de faire de l’exercice en sollicitant les articulations. Le simple fait de parler à ses vanilliers ou ses géraniums permet de retrouver sa paix intérieure. Cela est aussi bénéfique aux êtres végétaux.

Ce qu’il faut pour se lancer dans le jardinage thérapeutique

La jardinothérapie ne requiert pas de grand terrain. Elle n’oblige pas à sortir de chez soi et risquer diverses maladies. Pour les confinés et ceux qui ne veulent pas tout simplement quitter la maison, cette activité se pratique en balcon. Un sac rempli de terre et avec plusieurs trous sur les côtés permet de se lancer dans la polyculture. Si l’appartement n’a pas d’extension, il suffit de planter des fleurs en pot sur une fenêtre. Il faut commencer avec des espèces basiques. La capucine et l’œillet d’Inde font partie des plus recommandés. Pour ceux qui ont la chance d’avoir un potager, il faut davantage se tourner vers les tomates naines ou les haricots verts. Ces plantes ont le mérite d’être faciles à cultiver. Il est également possible de se lancer dans la production d’herbes aromatiques pour son usage personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.